Ce dimanche 28 octobre avait lieu le Marché Bio-Ecoresponsable des producteurs et artisans du Médoc, organisé par le Collectif Info Médoc Pesticides. Cette journée fut un beau succès tant du point de vue de la fréquentation, puisque nous avons eu beaucoup de monde, que du point de vue humain avec de belles rencontres et une image positive, d’un territoire riche en alternatives et en diversité d’activités agricoles et artisanales. Que de talents et d’investissement de la part de toutes ces femmes et de tous ces hommes, que ce marché a permis de mettre à l’honneur le temps de cette journée. 

Je pense que la force de ce genre d’événement c’est l’échange, le partage, la convivialité, la rencontre. 

Je remercie chaque exposant de sa participation et de sa confiance. Je remercie infiniment l’équipe du Collectif avec laquelle j’ai la chance d’évoluer, de pouvoir monter ce genre de manifestation et tellement d’autres…La force du Collectif c’est vous tous, dont j’espère garder encore longtemps la confiance. Merci à tous ceux qui nous ont rendu visite, j’espère que vous avez passé un bon moment en notre compagnie.

Ci-dessous quelques photos de Jean Bottaro.

01 WS 02 WS 03 WS 04 WS 05 WS 06 WS 07 WS 08 WS 09 WS 10 WS 11 WS 12 WS 13 WS 14 WS 15 WS 16 WS 17 WS 18 WS 19 WS 20 WS 21 WS 22 WS 25 WS 26 WS 27 WS 28 WS 29 WS 30 WS 31 WS 32 WS 33 WS 36 WS 37 WS 38 WS

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Collectif Info Médoc Pesticides
Charger d'autres écrits dans Actions / Evénements Collectif Info Médoc Pesticides

Un commentaire

  1. annie

    6 novembre 2018 à 12 h 41 min

    Bravo à vos actions et à la responsabilité individuelle et collective dans la lutte contre les pesticides qui nous empoisonnent tous partout, y compris par les raisins et fruits de table chargés en produits phyto-sanitaires contre nature, souvent allergènes et dangereux (pommes Golden Limousin/Alpes, qui brûlent la gorge etc) ; dans cette reconquête du « vouloir manger sain », droit primaire et fondamental, aucun abus ni dérive de traitements mortifères de la biodiversité (voir faune, flore, oiseaux, abeilles décimés…) ne doit plus être toléré ni cédé aux lobbies des industries chimiques et des producteurs agro-alimentaires de l’intensif : tous ceux qui imposent leur dictat pour de la quantité dévalorisée du vivant et des profits de bourse, contre l’intérêt sanitaire général, et grâce surtout à l’absence de volontés politiques de réglementer de façon plus drastique ces marchés polluants et empoisonneurs, fournisseurs de la grande distribution avide et gaspilleuse, dans une concurrence internationale devenue inique et factice. Dupés par des prix trop bas de surconsommation, et trop longtemps complices passifs des marchés véreux, mais enfin informés et plus avisés, les consommateurs peuvent massivement renverser cette tendance industrialisée malfaisante et révolutionner le système économique de la gabegie mondialiste, en revenant à des pratiques de satisfaction des besoins plus locales et de proximité ; indispensables, afin de préserver l’environnement, l’eau, les ressources, le mérite du travail de la terre par les hommes et femmes, et surtout le respect de la vie, aquatique, végétale et animale si odieusement méprisée et maltraitée depuis 50 ans. Merci à chacun de porter cette philosophie basique et d’agir en conséquence pour redonner du sens à la production des produits alimentaires, sans soumission au seul rapport pécuniaire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le Collectif Info Médoc Pesticides interpelle son député, interpellez le votre !

Suite au rejet par les Députés de l’interdiction du glyphosate,  le Collectif Info M…