12 octobre 2009, dans la chambre d’une unité de soins palliatifs bordelaise, Denis Bibeyran travailleur des vignes listracais, meurt d’un cancer. Son métier c’était sa passion, la vigne son sang. Empoisonné. Assassiné. Sur le banc des accusés les laboratoires phytopharmaceutiques, les pouvoirs publics, les agences de sécurité sanitaire, les institutions viticoles et tous ceux qui ont su et ont choisi leur profit sur sa vie.
Le 11 décembre 2008, un cancérologue lui disait « on vous le dira dans 20 ans, si c’est dû aux produits de la vigne »…
Faudra-t-il effectivement encore attendre 10 ans?!
#12octobre200912octobre2018 #colèreintacte

photo denis 01

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Collectif Info Médoc Pesticides
Charger d'autres écrits dans Actualités

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Pesticides: le 2,4-D, cancérogène possible

  Le 24 juin 2015 par Romain Loury   Risques & Santé, Santé publique, Sites &…