« A PAUILLAC, l’hirondelle ne fait + le printemps !!!
J’ai 68 ans et depuis ma plus tendre enfance dans mes souvenirs d’enfant et d’adolescent, chaque période de vendange était ponctuée par le conciliabule des hirondelles, avant leur départ et leur migration vers l’Afrique. 
Mes grand parents possédaient quelques vignes et habitaient rue Paul Doumer au Pouyalet, juste à l’emplacement actuel des serres et jardins du château Mouton Rothschild 
C’étaient de très beaux instants, que de voir sur tous les fils électriques de mon village, les rassemblements par centaine, de ces petits oiseaux blancs et noirs que nous appelions « les oiseaux du bon dieu » (‘je ne sais toujours pas pourquoi nous les appelions ainsi !!)
Peut-être que ces petits oiseaux aux ailes effilées qui ne se posent jamais au sol, nous étaient inaccessibles ; mais les voir voler éternellement dans le ciel bleu, et raser le sol les jours d’orages ; pour se nourrir des moustiques et moucherons, nous émerveiller par leurs arabesques incessantes.
Mais depuis les années 70, tous les châteaux de Pauillac et du Médoc, nous ont enlevé ce formidable spectacle.
Leur conciliabule annonçait la fin de l‘ été, des grandes vacances et nous projetait vers la rentrée scolaire a l’école de Mousset…
Et maintenant, avec mes yeux de grand père, à cette époque de l’année, qui va bientôt arriver, je suis d’une grande mélancolie de penser que mes petits enfants ne verront plus les fils électriques de mon village couverts de ces petites créatures qui ne demandaient qu’à revenir au printemps prochain….. 
Je pense avec tristesse, aux enfants des écoles cernées par les vignes et aux tracteurs qui déversent dans les ruisseaux et épandent sur la terre tout leurs produits avec des têtes de morts sur leurs bidons.
Un pur médocain ».

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Collectif Info Médoc Pesticides
Charger d'autres écrits dans Actualité

4 Commentaires

  1. Marie-Laure Laustriat

    11 septembre 2019 à 14 h 16 min

    Merci pour ce témoignage, tout en sobriété mais tellement émouvant. Le souvenir de temps révolus… Merci de ce partage d’un petit bout de mémoire qui parlera sûrement à beaucoup d’entre nous.

    Vos mots sont empreints de poésie, de nostalgie, et votre récit nous emmène vraiment dans les paysages de votre enfance.

    J’y suis personnellement sensible : en effet, il y a une quinzaine d’années, nous avions une piscine, et avec les enfants, notre grand plaisir était d’admirer ce que nous appelions « le ballet des hirondelles », qui venaient par dizaines, d’un vol gracieux, s’abreuver dans l’eau (même quand nous y étions, quel bonheur !). Nous attendions cela avec impatience et enthousiasme. C’était bien mieux que la télé !

    Puis, au fil des années, les hirondelles se sont raréfiées, et un beau jour elles ne sont plus venues. Du tout. Comme elles nous ont manqué ! Comme elles nous manquent…

    Répondre

  2. vernonpw3

    26 août 2019 à 10 h 33 min

    Best Nude Playmates & Centerfolds, Beautiful galleries daily updates
    http://iphonepornpink.hotblognetwork.com/?madisyn

    download black porn free porn shemale movies holoween porn john clarence makepa basso porn star h d porn stars

    Répondre

  3. Martin Alain

    29 juillet 2019 à 13 h 52 min

    Très intéressé par votre association comment s’inscrire en vous remerciant Alain MARTIN le pouyalet 33250 Pauillac

    Répondre

    • Collectif Info Médoc Pesticides

      29 juillet 2019 à 13 h 55 min

      Bonjour Monsieur,

      Je vous remercie de votre message et de votre soutien. Pour adhérer au Collectif Info Médoc Pesticides, vous pouvez nous adresser sur papier libre vos noms-prénoms, coordonnées, adresse mail avec un chèque pour l’adhésion du montant de votre choix. En vous remerciant. Marie-Lys Bibeyran.

      Répondre

Répondre à vernonpw3 Annuler la réponse.

Consulter aussi

Pour le Collectif Info Médoc Pesticides, la seule alternative possible c’est l’interdiction des pesticides de synthèse.

Les pesticides et le remous politique qu’ils provoquent occupent le premier rang de …