Logo CIMP

 

Face à l’augmentation du nombre d’élèves fréquentant le collège de Parempuyre, il est prévu de construire un nouvel établissement scolaire sur cette même commune. L’emplacement pour le moment désigné par la municipalité et le conseil Départemental pour accueillir cette construction est un terrain situé à 50m des vignes du château Clément Pichon. Domaine viticole pratiquant une viticulture ni biologique ni biodynamique.

Un projet incompréhensible pour le Collectif Info Médoc Pesticides. Comment justifier d’envisager d’installer des adolescents particulièrement vulnérables aux effets des pesticides à 50m de vignes cultivées avec des pesticides issus de la chimie de synthèse ?!

Une exposition inévitable. Faut-il rappeler l’enquête Apache publiée en février 2013, par Marie-Lys Bibeyran et l’association Générations Futures,  révélant l’exposition et la contamination de riverains de Listrac-Médoc, dont l’habitation de certains était pourtant séparée des vignes par une haie soi-disant protectrice ? Faut-il rappeler les analyses de terre prélevée dans des cours de récréation de 3 écoles du Médoc, publiées en juin 2016 et démontrant une contamination par des résidus de pesticides viticoles ? Ce malgré la mise en place d’horaires de traitement hors temps scolaire, ou un filet anti pesticides ou une distance de 50m entre école et vignes. Faut-il rappeler les analyses de poussières publiées en février dernier, par le Collectif Info Médoc Pesticides, échantillons prélevés dans 8 habitations du Médoc et 1 salle de classe de l’école primaire de Listrac? Tous les lieux étaient contaminés par des résidus de pesticides, y compris une habitation située à 500m des vignes et la salle de classe distante de 50m de la première parcelle avec des habitations entre. Aucune parade ne peut garantir une exposition Zéro.

Mise en danger délibérée. Les études scientifiques concordantes (Expertise Inserm juin 2013, étude Santé Publique France été 2017, travaux du Professeur Charles Sultan…) et les faits médiatisés (affaire de Villeneuve sur Blaye en mai 2014, Preignac en septembre 2015 et actuellement les naissances d’enfants atteints d’agénésie transverse des membres supérieurs), ne laissent aucun doute sur la contamination des organismes exposés, y compris à des doses infinitésimales via les perturbateurs endocriniens dont font partie de nombreux pesticides issus de la chimie de synthèse.

Le Collectif Info Médoc Pesticides soutient les parents d’élèves opposés à ce projet. Aucune hypothèque ne peut être mise sur la santé de ces adolescents, le moindre doute devant conduire la municipalité et le Conseil Départemental à s’abstenir au nom du principe de précaution. Le Collectif Info Médoc Pesticides apporte tout son soutien au Collectif de Parents d’Enfants Scolarisés à Parempuyre (CPESP) et se tient à ses côtés dans cette mobilisation.

Marie-Lys Bibeyran

pour le Collectif Info Médoc Pesticides.

CP Projet collège Parempuyre-page-001

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Collectif Info Médoc Pesticides
Charger d'autres écrits dans Actualités

2 Commentaires

  1. juanitaqi4

    30 octobre 2018 à 1 h 33 min

    Girls with beefy tits blogs
    http://arab.sexblog.pw/?exclusive-amanda
    moscow tall woman amateur hardcore sex video jenna jameson porn stereo nude

    Répondre

  2. stephane

    24 octobre 2018 à 18 h 45 min

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Relaxe en appel du viticulteur bio qui ne voulait pas traiter ses vignes

Son cas avait ébranlé le monde du vin et, une nouvelle fois, interrogé l’usage des p…