La revue spécialisée Vitisphère s’en fait l’écho https://www.vitisphere.com/actualite-87360-La-crainte-daune-forte-pression-de-mildiou.htm#utm_source=notification dans les communes viticoles, le printemps synonyme de ballades, de repas en terrasse et de jardins aux sons des enfants est quasiment terminé !

Les feuilles à peine visibles, les vignes seraient l’objet d’une invasion de mildiou, qui justifierait le déploiement des pieuvres, dont les bras inondent l’environnement autant  que nos pores et poumons de pesticides issus de la chimie de synthèse.

Les habitants de communes où les rangs de vigne sont rois, doivent se hâter de profiter de leur espace extérieur, d’étendre leur linge dans le jardin, de laisser leurs enfants errer sur la pelouse. Le premier tour de tracteur pulvérisateur retenti, les riverains devront se hâter de mettre sous abri les jeux d’enfants et de renoncer à leur terrasse,  les promeneurs et sportifs devront renoncer à leurs sorties grand air, ou les reporter dans des contrées éloignées de tout traitement chimique….Les parents devront accroître leur vigilance pour guetter la moindre application de pesticides à proximité de leurs têtes blondes si vulnérables, et apprendre à gérer leur angoisse à propos des  probables effets sur leur santé, faute de pouvoir les en protéger totalement. Les travailleurs devront composer pendant 4 mois et demi, avec la mise en sursis de leur santé et la spoliation de leurs droits.

Chers riverains , les précautions suivantes vous permettront de vous protéger autant que possible, des effets des pesticides.

fichier pdf bull info pesticides bull info pesticides-page-001bull info pesticides-page-002

Afin de prendre des mesures, encore faut-il être informé en amont des dates de traitement. Si vous n’êtes pas encore destinataire de cette information, de  la part de vos voisins viticulteurs, je vous invite à leur adresser ce courrier type.

fichier pdf Courrier type riverains Courrier type riverains-page-001 Courrier type riverains-page-002

Je publie sur ce blog dans la catégorie « Dates traitements vignes Listrac » les dates qui me sont communiquées, pour les propriétés listracaises.

Promeneurs, sportifs, parents…. je vous invite à les consulter avant de vous aventurer à proximité des vignes.

Parents d’enfants scolarisés dans une école proche de vignes, vous pouvez vous rapprocher de l’association de parents d’élèves, de la mairie, du ou des propriétaire(s) viticole(s) voisin(s) de l’école.

Travailleurs, même dans le respect des délais de rentrée, ne travaillez jamais sans au minimum une paire de gants. Le flyer ci-dessous vous aidera à vous protéger au maximum des effets des pesticides sur votre santé.

flyer salarié agricole-page-001 flyer salarié agricole-page-002

fichier pdf flyer salarié agricole

Sans oublier le dispositif Phytoplainte, une plateforme de l’Agence Régionale de Santé qui permet de déclarer une exposition aux pesticides, des pulvérisations en présence de vent, avec des personnes à proximité etc….il ne faut pas hésiter à signaler en appelant au 0809 400 04 ou par mail : ars33-alerte@ars.sante.fr 

Malgré l’évolution du matériel de pulvérisation, les résidus de pesticides se retrouvent dans l’air, dans nos habitations même à plusieurs km du lieu d’application. C’est chaque habitant qui est exposé, pas seulement les riverains. C’est pourquoi le Collectif Info Médoc Pesticides demande que les dates de traitements soient communiquées par les organismes viticoles, via une plateforme internet, pour être à disposition de l’ensemble de la population.

 

 

 

 

 

 

 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Collectif Info Médoc Pesticides
Charger d'autres écrits dans Actualités

6 Commentaires

  1. kudolulas

    16 juin 2018 à 23 h 48 min

    [url=http://doxycycline-cheapbuy.site/]doxycycline-cheapbuy.site.ankor[/url] onlinebuycytotec.site.ankor

    Répondre

  2. liujovfebi

    16 juin 2018 à 22 h 39 min

    [url=http://doxycycline-cheapbuy.site/]doxycycline-cheapbuy.site.ankor[/url] onlinebuycytotec.site.ankor

    Répondre

  3. Chatel

    16 juin 2018 à 1 h 05 min

    A la lecture de ces articles, je ne peux
    m empêcher de faire le lien entre la maladie de Parkinson de maman et le fait qu elle habitait une maison au milieu des cultures intensives sur lesquelles étaient utilisés fréquemment déversés de grosses quantités de produits chimiques Toxiques diverses . Lors de leur pulverisation de gros «  nuages de poussière bleue ou rose ou jaune en fonction du produit «  étaient visibles à l œil nu . Ils ont contaminés l’air la maison étant à 10 mètres des premières pulvérisations et oui si près !!
    Ils auront contaminé l’air et le sol .
    Mais si on se doutait de la toxicité bien que il ne faille pas évoquer le sujet !!
    le lien n était pas clairement établi
    Avec la maladie de Parkinson et des cancers et surtout qu’il serait déclenché en quelques années !!
    Mais C’est bien le cas !! pour ma maman en peu d’ années elle a perdue toutes sa motricité, avec de fortes douleurs ,
    elle n’a plus d autonomie ni pour se laver , ni manger , se lever, elle est en fauteuil roulant et ne peut plus vivre seule dans sa maison, elle si dynamique autrefois
    elle se retrouve à finir ses jours invalide en maison spécialisée !
    Il faut donc agir vite pour faire arrêter ces pesticides , engrais , insecticides nocifs qui sont entrain de détruire la santé des personnes qui habitent à proximité et de personnes qui manipule ses produits.
    Mais surtout le pire de tout la santé des enfants qui se retrouvent avec de graves maladies .
    Si rien n’est fait rapidement dans un proche avenir il y aura une croissance importante de cancer et de maladie de Parkinson.
    L interdiction de tous ces produits fortement toxiques doit être immédiate, trop de temps a déjà été perdu et trop de personnes contaminées
    Il en va de la santé de tous !
    Ne pas le faire serait un Acte de mis en danger de la vie d’autriis .
    Ces produits entraînent souffrances pour les malades et épuisement physique et morale pour les familles de ses victimes d’une agriculture et viticulture chimique toxique et hautement dangereuse .
    Car oui tous ces malades sont au final
    les victimes de ses produits et ils devraient pouvoir bénéficier d’ une réelle prise en charge de leur maladie , et aides à reel hauteur de leur besoin de soins et d’aides adéquates à la dépenses ce qui n est vraiment pas le cas actuellement.

    Répondre

  4. BARLET

    14 mai 2018 à 11 h 02 min

    Bonjour, vous avez publié des infos (très bien) qui sont parfaitement illisibles (l’image est floue)
    Merci de votre attention.

    Répondre

  5. shelbyvb4

    2 mai 2018 à 2 h 30 min

    My contemporary page
    http://arab.egypt.adultnet.in/?entry-paula
    childhood burka euthanasia homes cares

    Répondre

  6. bousquet Michel

    17 avril 2018 à 11 h 37 min

    l’on sait traiter les vignes sans pesticides il faut acheter que du vin bio si les pollueurs ne peuvent plus vendre leur production de vin ils se mettrons à faire du bio

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Causes et mesures de l’exposition des travailleurs viticoles aux pesticides après traitement des vignes (ré-entrée).

Entre 2002 et 2007, l’observation a porté sur des travailleurs volontaires pour cette étud…