L’enquête HAPPI réalisée avec l’association Eva Pour La Vie, révèle que 15 résidus de pesticides différents ont été détectés dans une salle de classe de l’école primaire de Listrac-Médoc. Parmi ces molécules, 10 sont Reprotoxiques (menacent la fertilité), 6 sont Cancérigènes (susceptibles de provoquer le cancer), 4 sont Perturbateurs Endocriniens ( susceptibles de provoquer un dysfonctionnement du système hormonal). 

Les enfants et femmes enceintes sont les plus vulnérables face aux pesticides. Ces résidus sont respirés par les enfants, sans que nous ayons une quelconque idée de ce que cela provoquera à court, moyen ou long terme.

Ont également été détectées 3 molécules interdites : mepanipyrim interdit depuis avril 2017, métalaxyl interdit depuis 2005, diuron interdit depuis 2008.

Persistance dans l’environnement ou utilisation frauduleuse ? nous l’ignorons.

Ecole située à 50m des vignes dont elle est séparée par des habitations. Les prélèvements de poussière ont été effectués au mois de septembre…
Qu’est-ce qui aurait été détecté dans une école située au ras des vignes, comme c’est le cas de 132 écoles en Gironde !
Qu’est-ce qui aurait été détecté en plein mois de juin ????

Comment peut-on encore faire la promotion d’un vin qui empoisonne nos enfants jusque dans leur salle de classe ???!

J’invite les parents d’enfants scolarisés dans des écoles situées dans un environnement viticole, à se saisir des résultats de cette enquête et à se rapprocher avec les associations de parents d’élèves, des mairies, des propriétés viticoles, de l’académie….afin que cessent les applications de pesticides aux abords des écoles !

Nous vous avons apporté des éléments très précis, à vous de vous en servir .

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Collectif Info Médoc Pesticides
Charger d'autres écrits dans Actualités

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Vignes: promenade interdite du 15 avril au 15 septembre !

Vendredi matin avec mon collègue de travail, nous avons eu la visite d’un couple de …