Flyer CIMP-page-001Flyer CIMP-page-002

 

Vous pouvez imprimer ou recopier le bulletin d’adhésion situé ci-dessus, ou nous adresser un chèque à l’ordre du

Collectif Info Médoc Pesticides à envoyer au :

12 place du Maréchal Juin 33480 Listrac-Médoc.

En vous remerciant de votre soutien et de votre confiance.

Collectif Info Médoc Pesticides.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Collectif Info Médoc Pesticides
Charger d'autres écrits dans Actualités

11 Commentaires

  1. Deschamps Daniel

    13 juin 2018 à 10 h 23 min

    Vos articles sont excellents. Par contre, vous devrez utiliser d’autres arguments de droit pour mettre en danger individuellement et personnellement les élus qui cautionnent ce vaste crime contre l’humanité. Toutes les lois n’ont de légalité que leur légitimité. La Constitution est écrite très précisément pour s’opposer à » la corruption de nos représentants » et elle ne permet pas de « légaliser » le moindre crime, aussi organisé soit-il. Le point faible à attaquer, ce ne sont pas les rejetons du Nazisme, Monsanto ou Bayer. Ce sont les politiques qui permettent ces crimes multiples en trahissant la Constitution… trahison punie de la peine de mort il y a peu. Ce qui montre aussi notre manque d’affirmation de peuple souverain et libre.
    La souveraineté juridique appartient au peuple, pas à des criminels. Mais les partis politiques sont là pour maintenir les divisions alors que la Constitution est une et indivisible.
    Merci de me fournir une adresse mail pour que je puisse vous adresser des études et des arguments.

    Répondre

  2. Dubois

    10 juin 2018 à 19 h 34 min

    Existe t-il plus menteur, voleur et assassin que le Gouvernement ?
    NON !
    En toute impunité, le Gouvernement Français autorise la dispersion de poison hautement toxique, voir mortel !
    Et sans aucun scrupule !
    Nous devons faire face ensemble !

    Répondre

  3. Buy

    8 juin 2018 à 23 h 12 min

    Inadmissible de continuer à empoisonner les sols et de déclencher dès maladies graves sous prétexte de gains collosseaux
    Réagir est le bon sens
    S Buy

    Répondre

  4. Buy

    8 juin 2018 à 23 h 11 min

    Inadmissible de continuer à empoisonner les sols et de déclencher dès maladies graves sous prétexte de gains collosseaux
    Réagir est le bon se
    S Buy

    Répondre

  5. Stelmaszczyk Nanou

    8 juin 2018 à 21 h 54 min

    Je signe la pétition pour j’espère faire interdire tout ses pesticides qui ampoisonne nos environnements ,nos insectes tel que nos amis les Abeilles Mais pourquoi les autres région ne se généralisé pas pour arrêter se fléau ?

    Répondre

  6. Aubert

    8 juin 2018 à 21 h 28 min

    Je salue votre engagement dont j’ai signè la pètition dès qu’elle a ètè mise en ligne mais je trouve qu’il est dommage que votre collectif et votre combat se limite au Medoc, ce devrait être cause nationale.Dans la region des côtes du rhone dont je suis nous avons les mêmes problèmes avec les pesticides et je suppose que dans le Baujolais et autres terroirs vinicoles il en est de même.
    Cordialement

    Répondre

    • Yolande DUPARCQ

      9 juin 2018 à 10 h 08 min

      D’accord avec vous Mme ou M. Aubert c’est bien évidemment une cause nationale.

      Répondre

  7. Christian Fourcroy

    8 juin 2018 à 18 h 43 min

    Juste un petit commentaire concernant le bulletin d’adhésion : un compte paypal ou autre est assez simple à mettre en place et ça éviterait le papier et le carburant pour le transport du courrier.. Non ?
    La pollution atmosphérique tue autant que les pesticides ..

    Sinon, bonne continuation à vous et tous mes vœux de réussite

    Répondre

    • Yolande DUPARCQ

      9 juin 2018 à 10 h 22 min

      Très bien pensé M. Fourcroy, la création d »un compte paypal ou autre faciliterait la démarche en faveur de cette adhésion. Elle annulerait aussi, comme vous le dites, les nuisances causées par un envoi par courrier… Bravo !

      Répondre

  8. wittmer

    8 juin 2018 à 15 h 41 min

    les politiques véreux dites -vous? un seul mot d’ordre pour ces escrocs le profit. et défendre bec et ongles les intérêts de ceux qui leur ont permis de payer leur campagne et d’être élu.

    Répondre

Répondre à Marie-Lys Bibeyran Annuler la réponse.

Consulter aussi

Déserté, un petit village de Dordogne reprend vie en misant tout sur le bio !

La transition écologique : une arme redoutable contre l’exode rural. La preuve avec …