Soirée Débat : photos et retombées presse.

28 mars 2017

Actualité Médoc

Ce mercredi 22 mars avait lieu la soirée débat annuelle du Collectif Info Médoc Pesticides.

Vous trouverez ci-dessous les liens presse qui évoquent l’événement, ainsi que les photos de Jean Bottaro notre fidèle photographe, et les caricatures réalisées par Vincent Menauge dit Visant. 

Après la diffusion du film « In Vino Veritas » de Pascal Obadia, les intervenants ont pris la parole faisant chacun un exposé, d’après sa spécialité. 

Ghislaine Bouvier a exposé l’état des connaissances en matière d’effets des pesticides, sur les riverains, les enfants et les femmes enceintes. Évoquant alors les cas de leucémies, de cancers cérébraux, les troubles neurodévveloppementaux etc…

Alain Garrigou évoqua quant à lui l’exposition des travailleurs agricoles, notamment l’inefficacité des équipements de protection individuelle. Expliquant que chaque produit devrait être assorti de sa combinaison adaptée aux composants du produit, celle-ci ne devrait servir qu’une fois…Il a aussi indiqué qu’un travailleur peut-être contaminé par la pollution à l’intérieur de la cabine y compris 1 an après la contamination de celle-ci…Les pesticides persistant très longtemps !

La principale voie de contamination est cutanée, et c’est à la fois directement (par sa propre exposition ) et indirectement ( par les résidus transportés) que l’on peut être contaminés. 

Dominique Techer viticulteur en biodynamie, a critiqué la position des institutions viticoles qui favorisent la viticulture conventionnelle.

Thibaut Vonthron a expliqué le coût des produits Bio, a appelé au développement d’une agriculture bio sur le Médoc autre que la viticulture. 

Le témoignage d’un riverain inquiet a ouvert l’échange avec le public. A été évoquée le problème de la qualité de l’eau et des dérogations pour dépasser des seuils de résidus de pesticides tolérés dans l’eau potable…..

http://www.sudouest.fr/2017/03/24/pesticides-l-inquietude-monte-3305328-2970.php

http://infomedocpesticides.fr/2017/03/28/la-combinaison-protegeant-de-tous-les-produits-nexiste-pas/

Caricat Mars 17 10 Caricat Mars 17 01 Caricat Mars 17 02 Caricat Mars 17 03 Caricat Mars 17 04 Caricat Mars 17 05 Caricat Mars 17 06 Caricat Mars 17 07 Caricat Mars 17 08 Caricat Mars 17 09

12 W 01 RWS 02 RWS 03 RWS 04 RWS 05 RWS 06 RWS 07 RWS 08 RWS 09 RWS

18 Réponses à “Soirée Débat : photos et retombées presse.”

  1. Nono Dit :

    Merci aux lanceurs d’alertes du Medoc et de toutes les régions viticoles de France. Aucune bouteille ne vaut le prix d’une vie. Les consommateurs responsables sont nombreux et sensibles aux engagements prix par les producteurs en matière de responsabilité sociétale et environnementale…

    Répondre

  2. BUILS Dit :

    Bonjour, y a t’il une liste des viticulteurs qui travaillent en bio dynamie dans le Médoc ?
    Cordialement
    Laurence Buils

    Répondre

  3. Gauthier Dit :

    Oui il y a un domaine qui s’appelle le clos de grange vieille à saint Christoly de Médoc, ils sont en bio dynamie, une très chouette mentalité ; et des prix plus que raisonnables pour un vin de qualité ; preuve que c’est tout à fait possible de concilier respect de la terre et des hommes ; avec les réalités économiques….

    Répondre

  4. Gauthier Dit :

    J’ai oublié les coordonnées du clos de grange vieille à Saint Christoly de Médoc
    05 56 41 38 26
    06 20 71 79 68
    Closdegrangevieille@orange.fr
    Viticulteur en
    Biodynamie

    Répondre

  5. Jean Pierre Dit :

    Qu’en est il de la detection de la presence de pesticides dans le produit final (le vin)?
    Y a t il eu des etudes en fonction des differents chateaux, des terroirs ?

    Répondre

  6. Claudine Dit :

    Je trouves du vin bio ( Fillon ) en grande surface  » u  » . Que vaut-il ?

    Répondre

  7. Jean-Paul Dit :

    J’habite dans les vignes à Castillon la Bataille, Les vignes en ce moment sont brulées par les désherbants en attendant la ronde des traitements. Soutenons les vignerons bio en achetant leurs produits, c’est le meilleur moyen de combattre les empoisonneurs.
    Le château des Rochers le bourg 33350 Belves de Castillon. entreprise familiale de 4,30 à 6,50€ la bouteille.

    Répondre

  8. cordier Dit :

    Le signal d’alarme était donné.En 2012 145 RUCHES 5.8OO OOO abeilles furent anéanties
    Philippe commençait sa carrière d’apiculteur FIN 2O15 reçoit un non lieu du procureur
    de la république Un jours nous serons éliminées de la terre par toutes ses poisons il sera trop tard je vais avoir 81 ans et me bas tous les jours épandage sur 3 cotés de ma maison ( jardin verger poules)destructions des haies plus de prairie en NORMANDIE faire du lait comme une usine Voila la tristesse mais gardons l’espoir
    unissons nous pour un changement avec des hommes responsables.pierre cordier

    Répondre

  9. Erbert Dit :

    BONNE NOUVELLE de Bruxelles !
    https://t.co/O3SQ1hIvaB

    L’Anses identifie des alternatives efficaces et opérationnelles aux néonicotinoïdeshttps://www.actu-environnement.com/ae/news/neonicotinoides-insecticides-alternatives-avis-Anses-28686.php4#.WNl2aEeH_Go.facebook

    Répondre

  10. Erbert Dit :

    DAVID DURAL, DIRECTEUR DE L’INSTITUT TECHNIQUE DE LA BANANE, « NOUS AVONS MIS AU POINT UN HERBICIDE NATUREL À BASE D’HUILE DE TOURNESOL, LE BÉLOUKHA,QUI VIENT D’OBTENIR SON AMM AU BOUT DE 6 ANS
    http://agriculture-de-conservation.com/BIO-HERBICIDE-NON-SELECTIF-LE.html

    Répondre

  11. Erbert Dit :

    Aux États-Unis, quand le chlordécone est interdit en 1976, les ouvriers d’une usine de fabrication de ce pesticide n’avaient plus de spermatozoïdes dans leur sperme. Heureusement, le phénomène a été réversible. 2007-Aprés le scandale du Chrordécone,la filière de la BANANE a été une des première à CHANGER son modèle culturale plus RESPECTUEUX de Homme,de son Environnement,et du Consom’Acteur.
    http://www.francetvinfo.fr/sante/alimentation/made-in-france-la-banane-fait-peau-neuve_1859451.html

    Répondre

  12. Erbert Dit :

    UN BON POINT pour Daniel Souvaitre qui signe la charte pour une arboriculture « Pommes du Limousin » mieux intégrer à son environnement.Laurent Rougerie/Pomiculteur – Pierre-Michel Périnaud, médecin généraliste à Limoges, initiateur de « l’Appel des 100 médecins limousins pour une réduction de l’usage des pesticides – Fabrice Micouraud, porte-parole de l’association de riverains Allassac ONGF. BFMtv-Face à l’inertie du Politique NOUS on fait AVANCER les choses,face à un SYSTEME sclérosé …Un grand absent toutefois : le ministère de l’Agriculture. Une absence d’autant plus surprenante, s’étonne Phyto-victimes, « que le plan Ecophyto défendu par le ministre de l’Agriculture prône le dialogue et les initiatives locales afin que l’agriculture n’impacte pas de manière négative les riverains ».
    http://www.daniel-sauvaitre.com/2017/03/battre-la-campagne-et-debattre-sans-coups-bas-c-est-mieux-non.html

    Répondre

  13. Erbert Dit :

    Il y a bien une chose ou nos 11 candidats soient d’accord-Prévenir vaut mieux que Guérir-Anticiper un risque avéré & baisser les coûts de notre Sécurité Sociale.L’écologisme (écologie+économie) ou environnementalisme,est à la fois un courant de pensée (idéologie ou philosophie),un corpus de valeurs et de propositions incluant notamment celles du mouvement écologiste NON POLITIQUE qui anticipe et n’attend pas de loi de Politiques englués dans les AFFAIRES ou Syndicales enfermés dans un SYSTEME sclérosé pour que RIEN NE CHANGE…. Trois hommes ont décidé d’agir ensemble pour lutter contre les pesticides. Pierre Michel Périnaud, médecin, Fabrice Micouraud, riverain et Laurent Rougerie, pomiculteur ont rassemblé les conditions d’un accord sur l’utilisation des pesticides dans une charte. Laurent, le pomiculteur s’apprête ainsi à séparer les habitations de son exploitation par une haie et un filet afin d’éviter que les riverains soient exposés aux pesticides. « On a réussi à mener à un travail avec les associations de riverains », se réjouit-il.

    http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/en-campagne-en-correze-ils-se-sont-allies-pour-lutter-contre-les-pesticides-927381.html

    Répondre

  14. Erbert Dit :

    ILS ont réussi a faire pression au Lobby de la Chimie depuis 2005 ! Surpris de voir dans le film Zéro-Phyto 100%BIO,qu’une ville de droite,Versailles a été la 1°à s’engager sur Zéro phyto depuis 2005,cimetière compris.Même si il a été évident que cela est revenu cher au début,avec PLUS de personnel,mais aussi les 1° appareils mécaniques pour les voiries,et une nappe phréatique Non Polluée par les pesticides,ce qui revient MOINS CHER aux contribuables.Un exemple qui commence a être suivi par 57% des Villes et Villages Terre Saine commune SANS PESTICIDES,sachant que la Loi zéro-phyto de Joël Labbé devrait être généralisée à l’ensemble de l’Europe,mais là encore le lobby de la chimie une des PLUS PUISSANTE au Monde en terme de Valorisation Boursière,depuis 20 ans,n’a PLUS A SEMER LE DOUTE SUR LE MODELE DE L’iINDUSTRIE DU TABAC (Philip Morris) ,puisque l’on cannait ses effets néfastes sur l’Homme & Biodiversité même à des doses sublétales
    http://l.leparisien.fr/s/DlR0

    Répondre

  15. Erbert Dit :

    Zéro Phyto 100%Bio – Un film qui devrait BOOSTER les maires encore indécis de Villes & Villages,quand on voit que dés 2005 Versailles,ville de droite a été la 1° à anticiper la loi Labbé du 1° janvier 2017 Zéro Phyto (cimetière compris).

    https://www.youtube.com/watch?v=CsJM7VhKNtQ&feature=share

    Répondre

  16. Erbert Dit :

    L’association Phyto-Victimes organise un colloque « Salariés-Riverains-Employeurs : produits phytosanitaires : tous concernés » le 8 Avril 2017 à Libourne (Salle des Fêtes – 1 rue Montesquieu), de 9h à 18h.

    https://www.facebook.com/notes/phyto-victimes/les-inscriptions-sont-ouvertes-pour-le-colloque-du-8-avril-%C3%A0-libourne-/1461206383930108

    Répondre

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus