Le jeudi 26 mai aura lieu à Listrac, la seconde édition de la fête des voisins à l’initiative des viticulteurs listracais et de leurs institutions. Comme l’an passé, le but de cette soirée ne sera pas de débattre ni même de dialoguer avec une population prise au piège des pesticides, mais de montrer un visage plus séduisant de la viticulture, sans en modifier un trait.

Le Collectif Info Médoc Pesticides en tire les conclusions qui s’imposent en refusant de participer à cette opération sourire.
Sur le terrain la situation n’a absolument pas progressé depuis l’an dernier. Les riverains et promeneurs sont toujours assignés à résidence d’avril à septembre, et toujours aussi peu considérés par un Organisme de Défense et de Gestion plus à même de proférer des accusations diffamatoires, que de prendre ses responsabilités vis-à-vis de ses concitoyens.
Les tentatives de dialogue à l’initiative du Collectif Info Médoc Pesticides se sont soldées par un échec. Déni et mépris envers la population exposée et envers les membres du Collectif étant les seules réponses obtenues.
Si nous tenons à saluer la dizaine de propriétés viticoles listracaises qui font preuve de civisme, en nous informant de leurs dates de traitement, cette démarche est encore trop marginale parmi la profession et des comportements dignes d’une autre époque sont encore trop fréquents, pour prétendre échanger quelques mots cordiaux autour d’un verre de vin.
Le Collectif Info Médoc Pesticides demande l’organisation par les institutions viticoles médocaines, dans les plus brefs délais, d’une réunion publique d’information contradictoire, à destination de tous les médocains souhaitant être informés et protégés sur les risques des pesticides pour eux et leurs enfants.
Marie-Lys Bibeyran
pour le Collectif Info Médoc Pesticides.
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Collectif Info Médoc Pesticides
Charger d'autres écrits dans Actualité

Laisser un commentaire

Consulter aussi

« Effets et goûts des pesticides » par Gilles-Eric Séralini et Jérôme Douzelet. Compte rendu soirée débat 1er février 2019.

Vendredi soir à Moulis, ce sont près de 150 personnes, malgré des ratés dans la communicat…