Présents : Monsieur le Maire, Alain CAPDEVIELLE- Marie-Lys BIBEYRAN- Marie-Hélène MACHADO- Monique ESCORNE

 

Nous félicitons le nouveau maire et nous le remercions de nous recevoir.

l  Marie-Lys BIBEYRAN (MLB) nous présentes comme membres d’associations nationales Générations Futures et Phyto-Victimes, à ce titre nous souhaiterions pouvoir tenir un stand au forum associatif du 12 septembre prochain.

Monsieur le Maire (MLM) répond que ce forum est réservé aux associations déclarées à Listrac. Pour sa part il pense que tout le monde doit pouvoir s’exprimer. Cela ne dépend pas de lui, il faut voir avec Mme Marie-Pierre RAYMOND adjointe en charge de cette manifestation.

l  MLB fait un bilan des suites données aux courriers envoyés par les riverains et promeneurs aux viticulteurs : 10 ont répondus positivement sur 18 viticulteurs contactés. Quelques dysfonctionnements sont à déplorer mais c’est une réussite. Cependant pour la prochaine saison de traitement nous pourrions envisager un moyen plus simple qui permet à toute la population d’avoir accès à ces informations. On peut imaginer une page sur le site Internet de la mairie qui serait donc dédié aux viticulteurs qui pourraient annoncer leurs dates de traitement.

MLM pense qu’il n’est pas possible d’ouvrir l’accès au site de la mairie, on peut par contre trouver des solutions : un site dédié voir avec l’ODG entre autre, le panneau lumineux…. Suit alors un débat sur les attitudes « incivilités » des agriculteurs, sur la nocivité des produits, sur les dosages.

MLM demande à MLB si beaucoup de viticulteurs l’interpellent.

MLB dit regretter cette coupure, les viticulteurs se sont sentis agressés, un dialogue s’instaure mais si nous avions été les voir et les suites de l’enquête APACHE semblent m’avoir donné raison, nous n’aurions pas été reçues.

MLB précise également que se pose le problème de la mévente.

MLM souhaiterait que l’on tire profit de cet « éveil » pour faire valoir l’appelation Listrac. La charte signée avec Pascal BOSQ pourrait se généraliser par rapport à la population et il serait alors important de communiquer à ce sujet.

MLB lit le message d’une riveraine qu’elle a reçu, cette personne bien que prévenue se plaint de traitements un jour de vent. Elle dit ne pas avoir eu le temps de rentrer les jeux et jouets qui étaient dans le jardin. MLB lui conseille de contacter l’ARS (Agence Régionale de Santé). MLB précise qu’un nouveau courrier a été posté à l’attention des viticulteurs qui n’ont pas répondu au premier courrier, une copie est remise à MLM.

MLM précise qu’il n’est pas opposé à ce qu’il soit procédé à une analyse de l’air sur la commune. MLB précise qu’elle avait envisagé ces analyses il y a quelques mois mais elle s’est heurté au financement, par contre elle veut bien poursuivre les recherches pour faire aboutir ce projet.

Le lavoir du CAPUT, les analyses de l’eau ont fait l’objet d’un échange de courriels entre une habitante de Listrac et MLB, (une copie de ces échanges est remise à MLM).

MLM précise qu’il ne s’oppose pas à une analyse d’eau recherchant des résidus de pesticides. Il nous rappelle qu’à Listrac des sondages souterrains avaient été fait dans les années 60 pour trouver du pétrole, ces sondages ont révélé une source à environ 400 mètres de profondeur avec un débit important un peu identique à la source des Abatilles. Les recherches n’étaient pas allées au-delà. Plusieurs points d’eau sont connus à Listrac, notamment le lavoir.

MLB précise qu’il serait important de préciser sur le site que l’eau est impropre à la consommation, que le site entouré de vignes est sujet à traitements.

MLM pense préciser que la baignade est interdite, voire comme pour les terrains de jeux indiquer que la présence des parents est indispensable. Il faut noter que ce lavoir a fait l’objet d’une restauration importante.

  • Pour terminer MLB demande s’il ne serait pas possible d’indiquer aux abords des vignes que ces zones sont sujettes à traitements. MLB indique que cela est envisagé dans la région du Limousin, l’association ALLASSAC voulait organiser une journée festive lors de la semaine sans pesticides au mois de mars, des incidents n’ont pas permis la tenue de cette activité, une médiation est en cours et aujourd’hui ils envisagent ce type de balisage aux abords des pommeraies. En effet les touristes et promeneurs n’ont pas conscience des dangers que cela peut représenter.

MLM fera part de  cette initiative au président de l’ODG qu’il rencontrera en septembre et il propose éventuellement de nous accompagner lors d’une rencontre que nous pourrions solliciter.

Suit une conversation cordiale sur divers points hors de l’ordre du jour que nous avions établi.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Collectif Info Médoc Pesticides
Charger d'autres écrits dans Actualités

Laisser un commentaire

Consulter aussi

« En mangeant, on s’empoisonne chaque jour un peu plus… »

Le chercheur caennais Gilles-Eric Séralini avait agité la communauté scientifique en publi…