Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Collectif Info Médoc Pesticides
Charger d'autres écrits dans Non classé

5 Commentaires

  1. Imbert

    15 novembre 2014 à 11 h 15 min

    Il faut savoir que la plupart des traitements utilisés contre la mouche de l’olive sont toxiques et qu’on retrouve cette toxicité dans l’huile d’olive.

    Au fil des ans, bon nombre d’entre eux ont été interdits à la vente (ULTRACID et LEYBACID , pour ne citer qu’eux (…) , enfin interdits après avoir contaminé pendant de trop nombreuses années agriculteurs et consommateurs. (ATTENTION, le Leybacid (matière active le LENTHION ) est encore recommandé et plebiscité par de nombreux sites internet et de nombreux vendeurs de phytosanitaires, et nul doute qu’il soit encore utilisé par des acheteurs peu scrupuleux se fournissant à l’étranger )

    Aujourd’hui,en agriculture conventionnelle et en France,le puissant insecticide DIMETHOATE est le dernier encore autorisé.

    Pour notre part, en agriculture biologique, nous utilisons le SYNEIS APPAT (matière active SPINOSAD).

    Le spinosad est un insecticide naturel , issue d’une matière active découverte dans la nature , dérivé de la fermentation d’un champignon actinocymète que l’on trouve dans le sol : le SACCHAROPOLYSPORA SPINOSA.

    ( à noter : le spinosad est également actif contre le vers de la grappe)

    Le spinosad a un double mode d’action: il agit par contact et par ingestion. Lorsque la mouche se pose sur ou absorbe du spinosad , celui ci atteint rapidement son système nerveux et provoque une paralysie qui l’empeche de piquer l’olive et bien sur de se nourrir.

    Il est recommandé 4 applications de Synéis Appat /an, avec un appareil effectuant si possible des gouttes de 4 à 6 mm de diamètre (attractives pour la mouche) et ce en face sud des oliviers, ou la mouche pond toujours en premier, et sur la partie supérieure des arbres, en prenant soin de ne pas traiter à chaque passage au meme endroit.

    En cas de faible pression (chaleur, vent ), les 4 passages de Syneis peuvent largement suffire à protéger l’oliveraie.

    (A ce jour, le 22 aout, nous n’avons fait qu’un seul passage de Synéis et nous ne dénombrons aucune piqûre sur les olives.)

    Mais en cas de forte pression (année humide, chaleur modérée, pas ou peu de vent ) , le Synéis peut etre couplé à l’utilisation d’une argile blanche , le KAOLIN, avec laquelle on recouvre les arbres, perturbant ainsi les vols de mouches qui ne distinguent plus les arbres ni les olives et donc ne peuvent plus piquer.

    Répondre

  2. Imbert

    15 novembre 2014 à 11 h 13 min

    Nanoparticules et Pesticides dans l’Air en milieu rural sont une des nouveauté de Plan Régional Environnement Santé 2015/2019 Qualité de l’air : une surveillance accrue

    Le Plan Régional Environnement Santé 2015-2019 s’intéresse enfin à la qualité de l’air. La lutte contre les allergies en fait partie puisqu’une entrée évoque le signalement des allergisants sur les fiches d’information des végétaux. Le taux de pesticides devrait également être mieux surveillé. Jusqu’ici évalué dans l’eau et l’alimentation, il devrait aussi l’être dans l’air. Le PNSE propose une surveillance assidue dans le milieu rural, et la mise en place d’une campagne exploratoire nationale. Car de nombreux travaux l’ont prouvé : l’épandage de pesticides comporte de nombreux risques, pour la santé des agriculteurs comme de la population générale. D’ailleurs, une loi votée en juillet dernier a limité l’épandage de pesticides autour des écoles.

    Répondre

  3. Imbert

    15 novembre 2014 à 11 h 11 min

    Des méthodes + Naturelles & – Dangereuses venues de Grèce avec des pièges contenant l’insecticide dans un petit sac (effet 3 mois) mis sur un olivier qui protègera 3 arbres de la mouche ou autre adulticide préventif ou Seul le produit commercial à base de Spinosad, SYNEÏS APPAT,que l’on peut associer avec l’argile blanche,mais qui lui doit être pulvérisé à Grosses Gouttes (et non par micro pulvérisations diffuses)sur la partie sud de l’arbre car il est toxique pour les abeilles et autres hyménoptères, ou les chrysopes.

    Répondre

    • Imbert

      15 novembre 2014 à 11 h 32 min

      Sachant que les insecticides utilisés contre la mouche de l’olive sont à base de molécules encore plus dangereuses que pour la viticulture,ou il n’y a pas + 3 traitements,alors qu’il en avait 6 pour la mouche de l’olive,certains agriculteurs avant 2011,ont pris les devants,accompagnés aussi d’agronomes (qui se préoccupaient de l’arrivé de plus d’insectes avec le changement climatique et que le TOUT INSECTICIDE allait avoir ses limites,afin de + PROTEGER la Biodiversité Eau-Air et Santé de l’agriculteur et des consom’Acteurs,qui demandaient + de Transparence sur le « COMMENT ET AVEC QUOI EST PRODUIT CE FRUIT » tout comme aujourd’hui les Chinois,Allemands qui viennent acheter en France le MIEUX DISANT.

      Répondre

  4. Imbert

    15 novembre 2014 à 11 h 09 min

    « NKM traitée de Djihadiste verte » Explosion de vols de mouches cet été à cause des conditions climatiques trés humides favorable à ses proliférations,quand dans des années normales il y en a 3.Certains exploitants ont tous perdus,et comme Christian Teulade nouveau président du syndicat des AOP huile d’olive de Nimes,la profession est mobilisée pour obtenir un changement de cette réglementation inadaptée et imposée en 2011 (sous Sarkozy) par des écologistes de salon pour ne pas dire Djihadistes Verts – Nathalie Kosciusko-Morizet alors ministre et Chantale Jouanno – agence de l’environnement et maitrise de l’énergie & Corinne Lepage députée européenne et qui n’autorise PAS PLUS DE 2 TRAITEMENTS INSECTICIDES CONTRE LA MOUCHE AU LIEU DE 6 AUPARAVANT,SACHANT QUE SES PRODUITS SONT TRES DANGEREUX POUR L’AGRICULTEUR,LA BIODIVERSITE ET LE CONSOMMATEUR.

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

En exclusivité, le Chuchoteur en format JPG, pour votre plus grand confort!