Le nouveau lycée privé Saint-Jean a été financé par une vingtaines de propriétés viticoles et deux négociants

Pauillac (33) : un lycée financé par le vin
Jean-Michel Cazes.© PHOTO 

PHOTO ARCHIVES STÉPHANE LARTIGUE
Le cas est original. À Pauillac, au cœur du Médoc, la profession viticole a mis la main à la poche pour financer les travaux du nouveau lycée Saint-Jean (privé). « Ce n’était auparavant qu’un collège, les enfants des cadres de la viticulture devaient aller à Bordeaux s’ils souhaitaient rester dans le privé. Cela participait à un appauvrissement local », explique Jean-Michel Cazes (château Lynch Bages) qui s’est mobilisé sur ce dossier pour créer l’Association des amis de Saint-Jean. On y trouve vingt propriétés (Phélan Ségur, Lafite Rothschild, Beychevelle…) et deux négociants (Duclot, Millésima). Ils ont financé la moitié des 2,5 millions d’euros nécessaires à ce projet éducatif. La rentrée 2014 s’est effectuée dans le collège rénové et le lycée tout neuf.
Extrêmement grave !!!
Ils n’avaient qu’à augmenter leurs salariés s’ils avaient trop d’argent !
L’enseignement n’est pas à vendre et surtout pas à la viticulture !!
Ce qui me choque le plus dans cette histoire ? L’absence de réactions du corps enseignant ( auraient-ils eux aussi vendu leur âme au Diable? ) et des parents d’élèves.
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Collectif Info Médoc Pesticides
Charger d'autres écrits dans Actualité

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Des pesticides dans votre assiette ?